15 décembre 2008 ~ 5 Commentaires

Gomorra, de Roberto Saviano

gomorra1.jpgAinsi que le dit Daniel dans son post qui m’avait donné très envie de lire Gomorra, « c’est du lourd ». Ce livre est édifiant, de la première à la dernière page. Le premier chapitre, consacré au sort réservé aux immigrants Chinois après une vie de labeur dans les ateliers clandestins napolitains, glace le sang. Quant au dernier, consacré au traitement illégal des déchets toxiques de l’Europe entière, on le croirait tout droit sorti d’un scénario de thriller américain. Entre les deux, tous les faits relatifs aux actions de la mafia napolitaine sont relatés et mentionnent minutieusement les lieux où ils se déroulent et les noms des acteurs. Et ces hommes sont partout, de l’industrie textile au bâtiment.

Roberto Saviano s’est infiltré parmi les membres de la camorra, et tout ce qu’il a vu et entendu est dans ce livre et cela est propre à nouer l’estomac. Ces informations émanent également des repentis, grâce à qui les procès peuvent avoir lieu. Mais gare à ceux qui trahissent la famille ! Les méthodes d’élimination sont diverses (ainsi on reconnaît la « signature » de l’auteur) mais toujours terribles.

Lors de sa sortie en Italie, ce livre est presque passé inaperçu et la mafia napolitaine n’a pas réagi. Mais devant l’ampleur de son succès, puis de celui du film qui en a été tiré, les choses ont changé pour Roberto Saviano qui est à présent menacé de mort et a dû fuir son pays. Il était récemment l’invité de « la grande librairie », où il a déclaré que si c’était à refaire il n’écrirait pas ce livre, car le prix à payer est trop lourd. « Mon livre a plus de liberté que moi » à été sa conclusion. Alors s’il n’y avait qu’une raison de lire ce best-seller elle est là : rendre l’assassinat de cet homme inutile puisque le monde sait déjà.

5 Réponses à “Gomorra, de Roberto Saviano”

  1. J’en ai beaucoup entendu parler, mais je ne suis pas trop motivée pour tenter…

  2. Ta critique donne vraiment envie de lire ce livre… Et puis ma vilaine curiosité me donne envie de découvrir ce que se cache derrière cette mafia :-)

  3. Bonjour Alienor, j’ai trouvé cette enquête remarquable (voir mon billet du 13/08/08). R. Saviano ne dévoile pas comment il a réussi à s’infiltrer. C’est quand même dangereux. D’ailleurs il est menacé. Moi qui adore la mozzarella, je la regarde d’un autre oeil. Bonne journée.

  4. Je viens de découvrir quelque chose qui est un excellent complément à ce livre: le documentaire Biùtiful Cauntri, sur la gestion des déchets en Italie par la Camorra. Je ne sais pas s’il est disponible en France mais il faut surveiller. C’est une oeuvre utile, nécesaire, et comme pour Gomorra, on éprouve dégoût, peur, incompréhension…

  5. Bonjour Aliénor, oui en effet c’est vrai. Moi qui habite en Italie, je peux confirmer que ce qui s’est passé avec ce livre a de l’incroyable. L’auteur est en train de vivre un vrai calvaire, mais je pense qu’il savais ce qui se serais passé avant meme de le publier.
    Enfin, en ce qui me concerne je l’ai lu…..je n’aime pas trop ce genre de livre mais après tout ce qui s’est passé j’ai décidé de le lire….j’ai trouvé franchement que c’est un bon repères pour les policiers qui combattent la mafia mais ces listes de nom de personnes et de clans sont un peu ennuyeuses. Toutefois, il explique bien la réalité de Naples et les conséquences de ces clans maafieux.

    Bonne journée
    Sabina


Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

~ Angelak ~ |
salon international du livr... |
MonArt swing2 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Saga de l'Espace
| Total nosense
| llectures 2012